Forum assistants maternels unsa


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité, nous sommes le Lun 15 Oct - 10:19,Le smic augmente au 1 janvier 2013, il passera de 9.40€ à 9.43€ brut de l'heure soit 7.28€ net de l'heure. Tarif minimum 2.65€ brut de l'heure par journée d'accueil jusqu'à 9 heures - Pour 9 heures = 2.97€ et 0.33€ par heure d'accueil au delà de 9 heures. Le smic augmente au 1 janvier 2013, il passera de 9.40€ à 9.43€ brut de l'heure soit 7.28€ net de l'heure. Tarif minimum 2.65€ brut de l'heure par journée d'accueil jusqu'à 9 heures - Pour 9 heures = 2.97€ et 0.33€ par heure d'accueil au delà de 9 heures.

Partagez | 
 

 Lorsque la méchanceté d'employeur d'assmat est capable de faire

Aller en bas 
AuteurMessage
Corinne
Admin
avatar

Date d'inscription : 22/07/2011

MessageSujet: Lorsque la méchanceté d'employeur d'assmat est capable de faire    Dim 19 Fév - 14:54

Que ce soit par la presse ,par nos connaissances/relations ,

Nous trouvons bon nombre de malheur d'assistante maternelle et familiale suite à la délation (vengeance) des parents, et des décisions prisent en CCPD sans recherche .

Encore une histoire , Le conseil général a tout de fois "vu" que cela faisait beaucoup pour un même parent de dénoncer par 2 fois une assistante maternelle ,et n'a pas pour l'instant donné un retrait à la 2ème assistante maternelle .....

Nous ne pouvons que souhaiter que ce "type " de parents fasse parti d'une archive"attention parents Psychopathe" au sein des conseils généraux (en cas de déménagement du parent) et des pmi, voir même les ram pour une protection des assistantes maternelles .http://www.psychologies.com/Dico-Psycho/Psychopathe. Twisted Evil

Et nous souhaitons tout le réconfort aux assistantes maternelles d'ici ou ailleurs qui subissent cela et ne pas hésiter à agir à leur tour .

Voici ce que Ouest France .fr informe :

Une assistante maternelle est visée par la plainte d'une famille dont un courrier avait déjà provoqué la suspension provisoire de l'une de ses collègues en décembre dernier.

Nounou, un métier à risque ? C'est le sentiment de deux assistantes maternelles du Mans, qui ont bien l'impression d'avoir été victimes d'une famille aux pratiques discutables.

Retour en arrière. Le 5 janvier dernier, dans un article titré « Privée d'agrément, la nounou ne comprend pas », nous évoquions la situation de Patricia Derennes, une assistante maternelle de 49 ans à qui le conseil général (son autorité de tutelle) avait suspendu provisoirement, à la veille de Noël, l'agrément qui lui permettait d'accueillir chez elle trois enfants. La privant ainsi de travail. Et de revenu.

Nounou depuis dix-huit ans, Patricia Derennes expliquait que cette décision semblait avoir été prise à la suite d'un courrier écrit par les parents de deux bambins qu'elle gardait. Motif de leur grief : leurs enfants étaient mal nourris et le chat de la nounou les aurait griffés.

Le 26 janvier dernier, une dizaine de jours après l'examen de son cas devant la commission consultative paritaire des assistants maternels et familiaux, la nounou a pourtant retrouvé son agrément. Mais le mal était fait. « Ça fait quand même beaucoup de bruit pour pas grand-chose et au final, on ne me reproche donc rien, s'étonne Patricia Derennes. J'ai quand même passé un mois au chômage. Je suis passée d'un salaire mensuel de 1 800 € à une indemnité de 300 €. Et aujourd'hui, je n'accueille plus qu'un seul enfant car les parents de ceux que je gardais avant n'ont pas pu attendre que je retrouve mon agrément. »

Au final, les Derennes - qui tiraient déjà un peu le diable par la queue - sont désormais contraints de vendre leur maison. « On ne s'en sort plus. On va se rabattre sur une location », explique la nounou.

L'histoire ne s'arrête pas là. Car une deuxième assistante maternelle vient en effet d'être confrontée à son tour à une dénonciation émanant de la même famille qui s'était plaint des Derennes.

Claudine (*), 40 ans, nounou depuis 2001, détaille ce qui lui est arrivé : « J'ai gardé les deux enfants de cette famille à partir du 2 janvier, explique-t-elle. Début février, j'ai reçu un texto de la maman me disant que je n'aurais plus ses enfants en garde. Le 2 février, j'ai reçu un coup de téléphone de la brigade des mineurs du commissariat du Mans qui me demandait de me présenter à leur service le lendemain. »

Claudine tombe des nues : « On m'a appris que mon petit dernier de 14 ans était suspecté d'attouchement sexuel sur leur fille de 5 ans. Toute ma famille, mon mari et mes enfants, a été entendue par les policiers. C'est incroyable. »

De son côté, le conseil général a indiqué, mardi soir, que le service Enfance et famille suivait cette affaire de très près. Et confirmé qu'aucune décision sur une éventuelle suspension de l'agrément de Claudine n'avait encore été prise.

(*) Prénom d'emprunt.

Igor BONNET.
Source Ouest France.frhttp://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Des-nounous-victimes-d-une-famille-toxique-_72181-avd-20120216-62256798_actuLocale.Htm
Revenir en haut Aller en bas
http://unsa-45.fr1.co
 
Lorsque la méchanceté d'employeur d'assmat est capable de faire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Congé sans solde et accord de l'employeur
» Trop perçu en fin de contrat
» Inde : Un étudiant affirme avoir developpé une puce capable de faire tourner un système d'exploitation.
» decompte AJPP different entre CAF et employeur.
» Lorsque Dieu créa le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum assistants maternels unsa :: Prévention/sécurité/média :: MEDIA/PRESSE/LIENS-
Sauter vers: